Actualités

Pour toute installation de climatisation, de chauffage (pompe à chaleur, chaudière, gainable, multi-split), l’entreprise Qualiclim s’engage à vous offrir l’entretien du matériel installé pendant 2 ans.

(suite…)

  • En hiver, fermer les alimentations des robinets extérieur et vidanger la tuyauterie afin d’éviter les dégâts causés par le gel. Pour votre totale information, le calorifuge, isolant pour tuyauterie, ne permet en aucun cas d’éviter le gel des tuyauteries et des vannes.

  • Manœuvrer chaque mois le groupe de sécurité sur les ballons de productions d’eau chaude sanitaire. Vérifiez-en l’étanchéité : l’eau s’évacuant à l’égout ne se produit qu’au moment de la chauffe du ballon exclusivement. Une évacuation en continue signifie une usure de l’organe de sécurité.

  • Manœuvrer tous les 2 mois les vannes d’isolement et organes de coupures.

  • Mousseurs de robinet : dévisser régulièrement le mousseur et le laisser tremper dans du vinaigre blanc pendant la nuit, pour éviter qu’il ne s’entartre.

  • Robinetterie, faïence, baignoire acrylique, évier inox, lavabo: nettoyage des dépôts de calcaire à l’aide de vinaigre blanc exclusivement.

Siphon, d’évier, de baignoire, de douche, de lavabo: ne jamais introduire de produit chimique au risque de détériorer joints, siphon ou tuyauterie d’évacuation. Ces produits ne désagrègent pas les poils et cheveux. Préférer le nettoyage de ces derniers par démontage.

  • Ne jamais vidanger une installation de chauffage même à l’arrêt, car l’air introduit dans le circuit favorise l’oxydation, la rouille, les dépôts réduisent le rendement de l’installation, le bouchage partiel ou total du circuit, ou des échangeurs.
  • Vérifier mensuellement que la pression du circuit de chauffage se maintient entre 1 et 2 bars ; elle doit rester stable quelle que soit la température de départ.

  • Ne jamais remplir une installation de chauffage régulièrement, car l’eau chargée de sel minéraux et d’oxygène est néfaste au circuit : elle dilue les produits filmogènes qui protègent l’installation et provoque une usure prématurée des organes de sécurités.

  • A l’arrêt du chauffage pendant la période estivale, ouvrir tous les robinets thermostatiques à fond (repère le plus élevé qui correspondant souvent à 5) afin afin d’éviter le blocage de ces derniers.

  • Si votre installation de chauffage ou de conditionnement d’air est faite de différents  matériaux (fer, cuivre, laiton, PER, acier, inox, fonte, aluminium, etc.), il est impératif de réaliser un traitement filmogène et le suivi de sa concentration dans le temps. En effet, l’absence de traitement peut générer des fuites en raison d’un phénomène d’électrolyse généré par l’installation composite. Inutile de dire que si la fuite se produit sur une partie inaccessible de l’installation, les coûts de réparation peuvent être exorbitants…

  • Manœuvrer tous les 2 mois les vannes d’isolement et organes de coupures, pour éviter qu’ils ne se grippent.

Climatisation

  • Vérifier régulièrement (tous les 2 mois voire tous les mois si usage intensif) les filtres à air de vos climatiseurs, qui sont des bouillons de culture bactériologique. Si vous voyez que le filtre est sal, procédez au nettoyage comme suit : mettre à l’arrêt votre appareil, ouvrir le capot permettant l’accès au filtre, déposer le filtre, l’aspirer dans le sens inverse du flux d’air ou le laver avec de l’eau mélangée au produit vaisselle, laisser sécher puis le remettre en place avant remise en route de votre appareil.
  • Afin d’optimiser le rendement de vos climatiseurs,  vérifiez également l’état de propreté de l’échangeur extérieur. Celui-ci doit être exempt de feuilles mortes, d’herbes, de pollen ou fleurs d’arbres au moment de la floraison.
  • Les grilles de soufflage et de reprise des climatiseurs équipés de gaine de distribution seront à nettoyer à l’aide d’un chiffon doux et humide. L’utilisation d’une éponge abrasive est à proscrire.

Pompe à chaleur

  • Les unités extérieures des pompes à chaleur doivent être surveillées et nettoyées  suivant les mêmes consignes que pour les unités extérieures de climatisation. Aucun écran tel que : abris, cloison, toit, haie, stockage de matériaux ne devra obturer le passage d’air aussi bien à l’entrée qu’à la sortie de l’échangeur de l’unité extérieure.
  • Elles doivent subir le même programme d’entretien que les  systèmes de chauffage classiques.

VMC (ventilation mécanique contrôlée)

  • Les bouches de reprises de votre ventilation mécanique centralisée doivent continûment rester propres. Dès que vous observez des accumulations de graisse,   déposez- les puis nettoyez- les  au moyen d’eau mélangée avec du produit vaisselle. Les grilles d’air neuf situées sur les huisseries subiront le même traitement.